fbpx

Votre enfant et son langage : quand s’inquiéter ?

  • Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Votre enfant et son langage : quand s’inquiéter ?

Dernière mise à jour le novembre 15, 2021

C’est la question que vous vous posez peut-être pour votre enfant : où en est-il dans le développement de son langage ?

Est-ce que vous avez des raisons de vous inquiéter ?

Est-il en retard ? Faut-il consulter ?

Et si oui, qui consulter ?

Cet article va vous aider à y voir plus clair, et vous apporter des réponses.

Commençons déjà par tordre le coup à une idée bien répandue…

« Chaque enfant va à son rythme »

C’est une réponse que j’entends, ou que je lis beaucoup lors d’échanges entre mamans sur les réseaux sociaux :

  • « Bonjour, je m’inquiète parce que mon enfant de 2 ans ne parle pas, il ne dit aucun mot… »

Réponse classique d’autres mamans qui veulent être gentilles et rassurer :

  • « Ne t’inquiète pas, chaque enfant va à son rythme.
    Et puis, Titouan, le petit neveux de ma cousine Chantal ne parlait pas du tout à 3 ans et en 6 mois tout s’est débloqué. Alors attends l’entrée à l’école, tu vas voir tout ira bien. »

Alors, oui, c’est possible que ça roule comme ça.

Mais c’est aussi possible que le retard qui est déjà observé ne se comble jamais seul.

Et en voulant bien faire, et laisser l’enfant « aller à son rythme », on le laisse parfois prendre un retard qu’il ne pourra pas rattraper.

Pourtant, repérer précocement ne veut pas dire « ne pas respecter le rythme de l’enfant », bien au contraire !

Repérer précocement vous permettra à vous, parents, d’être accompagnés par des professionnels compétents.

De recevoir des conseils et recommandations, de bénéficier de prévention, pour toujours favoriser le développement de votre enfant au quotidien.

De vous aider à comprendre le rythme de votre enfant, afin justement de le respecter au mieux tout en lui permettant de développer son plein potentiel…

Alors… On attend l’école, ou on fait quelque chose avant ?

Pourquoi il est dangereux de dire qu’il faut attendre l’entrée à l’école pour consulter ?

Demander d’attendre l’école, et donc les 3 ans ou 3 ans et demi de votre enfant, c’est une aberration, si on repère déjà qu’à 2 ans certains signes sont évocateurs…

Parce que certaines difficultés ou certains troubles sont repérables bien avant 3 ans.

Parce qu’on sait aujourd’hui que 25 à 50% des enfants en émergence tardive du langage à 2 ans ne rattraperont pas leur retard seul.

Parce qu’on sait aussi qu’en petite section de maternelle, les enfants sont en moyenne entre 25 et 30 par classe pour seulement 2 adultes (enseignant + ATSEM), et qu’ils sont peu confrontés au langage en relation duelle : les interactions restent limitées !

Parce qu’un langage peu développé à 2 ou 3 ans, ce n’est pas forcément qu’une difficulté transitoire.

Ça peut être un problème de santé, notamment une perte auditive (qui sera mise en évidence par un ORL).

Ça peut aussi être un trouble du neuro-développement (TND), qui sera donc durable : trouble développemental du langage (TDL), trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), trouble du spectre de l’autisme, handicap intellectuel…

Et donc plus ils sont repérés et pris en charge tôt, plus on peut en diminuer l’impact dans les mois et les années à venir.

D’autant que, vous le savez peut-être déjà, les RDV chez les divers professionnels (ORL, orthophoniste ou autres…) peuvent parfois être longs à obtenir !

La règle d’or

La règle d’or, quand on est parent d’une manière générale, c’est :

> Quand on s’inquiète, ou qu’on se pose des questions, il faut consulter.

Il vaut mieux consulter les bons professionnels, et entendre que tout va bien…

... Plutôt qu’attendre, voir que votre enfant a pris du retard et regretter de ne pas avoir pris RDV plus tôt !

Et puis, rassurez-vous, consulter ne veut pas dire vous embarquer dans « un suivi de 2 ans renouvelable tacitement, jusqu’aux 18 ans de votre enfant, voir ci-dessous les petites lignes du contrat« …

Consulter veut simplement dire faire un point d’étape à un instant T.

Et savoir.

Savoir si d’autres examens sont nécessaires.

Connaître les façons d’aider votre enfant.

Recevoir des conseils pour améliorer la situation, et ne pas risquer de l’empirer avec les mauvaises attitudes.

Être accompagné au long cours pour être au top pour votre loulou.

Être suivi jusqu’à ce que tout aille mieux.

Alors, consulter qui ?

Votre pédiatre. Ou médecin de famille.

C’est lui qui pourra répondre à vos questions et vous orienter en cas de besoin.

Vers un ORL pour tout ce qui concernerait un trouble des oreilles, de la bouche, du nez ou de la gorge.

Vers un orthophoniste pour tout doute au niveau de l’alimentation (oralité), de la communication ou du langage.

Vers tout professionnel ou structure en cas de trouble du comportement ou de trouble plus global (pédopsychiatre, neuropédiatre, neuropsychologue, CMP, CAMSP, CMPP…)

Allez, venons-en aux poins de repères !

D’une façon générale, à tout âge

Si votre enfant :

  • Ne semble pas réagir au bruit.
  • Présente des infections ORL récurrentes.
  • A des difficultés pour comprendre ou répondre de façon appropriée.
  • A des difficultés à s’alimenter (au sein, au biberon, au cours de la diversification ou pour manger des morceaux)
  • Ne comprend pas le langage du quotidien.
  • Communique très peu malgré son désir de communiquer ou faute de désir de communiquer.
  • Ne fait pas ou peu de progrès de langage malgré la socialisation.
  • Interpelle par son comportement (s’isole, se replie sur soi ou s’oppose, agresse) ou par des plaintes somatiques répétées.
  • Cesse de progresser ou même vous semble régresser dans ses acquisitions

A 15 mois

Si votre enfant :

  • Ne fait pas de tentative pour dire des mots
  • Ne pointe pas du doigt
  • N’a pas d’attention conjointe (il ne s’intéresse pas aux choses que vous lui montrez ou dont vous lui parlez).

A 2 ans

Si votre enfant :

  • Ne comprend pas le langage, même simple
  • Ne dispose pas de 50 mots de vocabulaire
  • N’associe pas deux mots pour faire une phrase
  • Ne dispose que d’un nombre restreint de consonnes
  • N’est pas capable de réaliser une consigne verbale simple

A 3 ans

Si votre enfant :

  • A des difficultés pour comprendre les phrases hors contexte
  • Ne fait pas de phrase à 3 éléments (sujet-verbe-complément)
  • A des difficultés pour trouver le bon mot pour exprimer ses idées
  • N’est compris que par son entourage proche

A 4 ans

Si votre enfant :

  • Garde des difficultés pour comprendre le langage quand les phrases sont longes, complexes ou abstraites
  • N’organise correctement ni sa parole, ni son langage
  • Dispose d’un vocabulaire restreint et imprécis
  • Ne fait que des phrases courtes ou mal construites
  • A du mal à raconter des évènements simples et récents
  • Simplifie les mots
  • Répète des sons plusieurs fois avant de parler ou se bloque en début de phrases (bégaiement)

A partir de 5 ans

  • N’articule pas tous les sons de la langue
  • Ne s’intéresse pas à la forme sonore du langage
  • Ne perçoit pas les rimes, le nombre de syllabes dans un mot (conscience phonologique)

Que peut-on suspecter ?

Les points d’appel précédemment cités peuvent évoquer :

  • une surdité
  • un trouble du neuro-développement
  • un trouble de la communication ou du langage
  • un trouble de l’oralité
  • des troubles anxieux ou dépressifs…

Ou d’autres.

Dans tous les cas, je vous le rappelle, il est primordial de consulter au moindre doute.

Besoin d’aide pour le langage de votre enfant ?

En attendant de pouvoir consulter les professionnels de santé recommandés par votre médecin, ou en complément d’un accompagnement, vous trouverez plusieurs ressources que je vous mets à disposition :

15 conseils pour aider votre enfant à développer son langage naturellement (article + vidéo)

Astuces langage au quotidien #1 : en cuisine ! avec Florine, 4 ans

Le livret Bébé, dis-moi comment tu joues, en libre téléchargement, parce que le langage se développe en parallèle de l’évolution du jeu chez votre enfant

Vous aurez également de nombreuses ressources ici :

La plaquette de prévention du Ministère de la Santé : Les troubles de l’évolution du langage, du Ministère de la santé

Le site Allo-ortho qui répondra à de nombreuses questions que vous vous posez

Le site de prévention de la Fédération Nationale des Orthophonistes

Belle journée,

Nathalie

Bébé, dis-moi comment tu joues : le livret à télécharger

Favoriser les découvertes de votre enfant et ses premiers apprentissages

20 pages d'infos et de conseils concrets

Vous aimerez aussi...

Mélodie ne fait pas mes nuits
De la naissance à la marche : les 12 points essentiels pour favoriser la motricité de bébé
15 conseils pour aider votre enfant à développer son langage (+vidéo)
Faut-il « stimuler » votre bébé ? (+vidéo)
Astuces langage au quotidien #1 : en cuisine
Comment gérer sereinement les écrans en famille ?
Lâcher prise – et savourer son goûter
On n’est pas préparé à ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}