fbpx

Adieu ma jolie Shinoock

Dernière mise à jour le septembre 17, 2022

Il y a quelques jours, nous avons vécu un drame.

Inattendu.

Brutal.

Toute la famille a fini en larmes.

Nous avons perdu notre jolie Shinoock.

Mais avant de vous raconter ce qu’il s’est passé cette semaine, je vais vous raconter Shinoock en 3 grandes étapes.

Depuis qu’elle est arrivée dans notre famille, j’ai à plusieurs reprises parlé d’elle dans ma newsletter du lundi, ou même sur Instagram.

Vous allez donc découvrir plusieurs textes : un que j’ai écrit à son arrivée en novembre 2021, un autre en avril 2022, et la suite tragique de cette aventure, en septembre 2022.

Novembre 2021

Je ne voulais pas de chien.

Ma vie était déjà parfaitement (voire par moments excessivement !) remplie entre 2 petites filles pleines d’énergie, mon homme, une grande maison, deux chats…

Le quotidien à faire tourner et toutes les contraintes qui vont avec !

C’est vrai qu’on s’était toujours dit qu’on aimerait bien un berger australien.

Un jour.

Pas maintenant.

Mais une discussion a tout fait basculer, un soir avec chéri.

Il y tenait. Il est épanoui dans notre vie mais il lui manque un petit (gros) quelque chose à ses côtés.

Si vous êtes abonné à ma newsletter vous avez lu mon dernier email : je suis de plus en plus persuadée que rien n’arrive par hasard.

Et donc voilà, elle a fini par arriver 🙂

Je suis convaincue que, même si selon moi ce n’était pas forcément le bon moment, la vie en a décidé autrement.

Et je sais qu’elle nous apportera beaucoup de positif.

On prend chacun nos marques : elle et nous.

Elle est adorable ❤

Câline, calme, joueuse.

Je vous présente le nouveau membre de notre famille…

Shinoock 😍

Avril 2022

Il y a 5 mois aujourd’hui nous sommes allés tous les 4 à la rencontre de cette petite boule de poils qui nous avait fait craquer en photo 🐶

Une femelle berger australien.

Au fin fond des hautes Vosges, la nuit, dans une maison reculée, à l’écart de tout (comme toutes les Vosges, en fait, non ? 😅😅) nous avons fait le grand saut dans l’inconnu : nous avons pris un chien 😨

Shinoock, « vent des montagnes » en indien.

J’en ai déjà parlé ici, je ne voulais pas de chien. Parce que nous avons déjà 2 chats (et accessoirement 2 enfants en bas âge 😂)

Mais voilà la vie est une suite de rebondissements. Et on ne contrôle pas toujours tout !

Alors 5 mois jour pour jour après ce périple vosgien, qu’en est-il de cette aventure ?

Ça secoue, ça remue et ça retourne, au sens propre comme au figuré 😅😅

Les premières semaines ont été compliquées… pipis (cacas) par terre, chaussures doudous et jouets mangés, garage retourné… 😱😱

Beaucoup de contraintes auxquelles je ne m’étais pas vraiment préparée ! Et qui m’ont fait ruminer encore et encore « je le savais, que je ne voulais pas de chien ! »

Aujourd’hui, ça va beaucoup mieux.

Même s’il y a encore des moments difficiles, on s’apprivoise de jour en jour.

Et je commence à m’y attacher à cette petite boule de poils belle à croquer ❤️

Parce qu’en fait, il faut reconnaître la vérité, Shinoock est adorable. Elle est douce avec les enfants, elle n’aboie pas, elle obéit pas trop mal, même s’il nous reste encore un peu de boulot à ce niveau-là mais ça viendra…

Et je glisse tout doucement de « celle qui ne voulait pas de chien » à « celle qui adore faire des câlins, chouchouter et partager des moments avec son chien encore un peu foufou mais tellement craquant » 😍

Et je commence doucement à ne plus vraiment vouloir m’en séparer ❤

Septembre 2022

Lundi 12 septembre 2022

C’était pourtant un soir comme les autres.

J’avais pu aller chercher mes filles à la sortie de l’école. 

Et on avait passé une fin de journée habituelle.

Quelques dessins, quelques jeux dedans et dehors car il faisait encore beau pour une mi-septembre. 

Elles se sont amusées avec Shinoock, notre chienne qui vient d’avoir un an.

Elles ont couru, sauté, joué ensemble.

J’ai quand même dû disputer Shinoock car elle avait pris la boite en carton d’un de leurs jeux et l’avait mordue et arrachée…

Une soirée ordinaire, quoi.

Puis, la fraîcheur commençant à tomber assez vite, j’ai refermé les fenêtres et porte-fenêtre en laissant la chienne dehors, comme souvent, et nous sommes passés à table.

Nous avons mangé tous les 4.

À la fin du repas, on a appelé Shinoock car il restait quelques miettes qui lui feraient bien plaisir.

Et c’est là que la soirée a basculé.

On l’appelle par la fenêtre. Alors qu’habituellement, elle débarque en courant et sautant, toute joyeuse… on ne voit personne.

Elle ne revient pas.

On l’aperçoit dans un coin du jardin, couchée. 

On crie, elle ne se relève pas.

A ce moment-là, on comprend tout de suite qu’il y a un problème. On la rejoint en courant.

Et puis, le choc.

Elle est inanimée avec un sac autour de la tête. Je lui retire le plus rapidement possible.

Mon mari tente de lui faire un massage cardiaque…

Mais c’est trop tard.

Rien ne va permettre de changer l’impensable.

Elle s’est étouffée.

A pris son paquet de croquettes, dont il ne restait pratiquement plus rien, et a enfoncé sa tête dedans pour aller manger les dernières.

Et n’a jamais pu retirer sa tête du paquet.

Notre petite Shinoock d’à peine un an.

Belle comme tout, joyeuse, joueuse, câline, pleine d’énergie, attendrissante, adorable avec les enfants… la liste peut encore être longue.

Des petits défauts, qu’on arrivait de plus en plus à maîtriser ensemble… mais aussi de grandes qualités, innées.

Colère, tristesse, culpabilité…

Beaucoup de sentiments se sont mélangés alors ce soir-là.

Le premier : la colère. La rage, même. 

Qu’un drame pareil ait pu se produire.

Qu’on n’ait pas pu empêcher ça.

De ne pas même savoir que ça pouvait arriver.

De ne pas avoir refermé le garage avant le repas, ce qui lui aurait empêché d’attraper ce fichu paquet.

Ou encore de ne pas avoir laissé une fenêtre entrouverte, ce qui nous aurait permis de l’entendre…

La tristesse.

L’effondrement.

Il y a encore quelques minutes, elle jouait joyeusement avec les filles.

Elles ont tout vu. Ont posé beaucoup de questions. On a tout expliqué.

 L’incrédulité. 

Comment c’est possible ?

Pourquoi de telles choses arrivent ?

Le manque.

Elle n’est plus là le soir avec nous.

Elle n’est plus là le matin quand on se lève.

Les filles n’ont plus leur chienne pour jouer et courir avec elles dehors.

Elle n’est plus là quand on rentre de notre journée de travail.

Elle n’est plus là pour nos balades habituelles.

La perte d’un animal est toujours un déchirement. Mais de cette façon, c’est tellement triste et injuste.

On a beau se repasser la scène en boucle, on ne peut plus rien y faire.

L’impuissance.

J’ai encore la sensation du poids de sa tête inerte quand j’ai retiré le paquet de croquettes, bien coincé.

La sensation de son corps encore chaud qu’on porte pour le mettre dans le sac poubelle.

Elle n’a pas mérité ça.

La culpabilité.

Est-ce que c’était de notre faute ?

Cet accident était évitable…

On aurait pu… On aurait dû…

Avec des « si » on aurait pu refaire la scène. Et ça ne se serait pas terminé ainsi.

C’est la vie

Et l’on ne pourra rien y changer.

Ca devait être écrit quelque part.

J’espère que là où elle est, elle est heureuse.

Et peut-être qu’on la retrouvera un jour. Ailleurs.

Qui sait ?

Adieu ma jolie Shinoock.

Tu resteras toujours dans nos cœurs.

Shinoock – été 2022

Bébé, dis-moi comment tu joues : le livret à télécharger

Favoriser les découvertes de votre enfant et ses premiers apprentissages

20 pages d'infos et de conseils concrets

Vous aimerez aussi...

15 conseils pour aider un enfant à développer son langage (+vidéo)
De la naissance à la marche : les 12 points essentiels pour favoriser la motricité de bébé
Lâcher prise – et savourer son goûter
Proposer le jeu libre à un enfant : 11 clés pour tout savoir !
De la diversification à l’alimentation autonome : 18 conseils pour favoriser les repas de l’enfant
Astuces langage au quotidien #1 : en cuisine
10 clés pour réussir le portage physiologique de votre bébé
100+ bonnes idées de cadeaux pour vos enfants et comment choisir (+vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}